Outils pour utilisateurs

Outils du site


user:tatiana_iakovleva

Tatiana Iakovleva-Vigné

Tatiana Iakovleva

Enseignant chercheur UFR d'Études Interculturelles et Langues Appliquées
Page personnelle
Adresse électronique tiakovle@eila.univ-paris-diderot.fr
Bureau bât. Olympe de Gouges, pièces 216, 731

Curriculum vitae

Recherche

Projets en cours

Intitulé : Neoveille

Ce projet est porté par Emmanuel Cartier (Paris 13) et implique les laboratoires suivants : LIPN-RCLN, LDI (Université Paris 13), ER-TIM (Inalco), CLILLAC-ARP (Université Paris 7), l’Université de Sao Paulo et le groupe de recherche EMPNEO (Emprunts Néologiques) regroupant des chercheurs dans trois langues (grec, polonais, tchèque). Les objectifs du projet sont les suivants : 1) construire une plateforme web permettant le repérage automatique des néologismes (de forme et sémantiques) à partir du corpus dynamique de presse, 2) proposer des mesures d’identification des nouveaux emplois pour permettre aux linguistes de décrire les propriétés des néologismes, 3) suivre la vie des néologismes apparus. Sept langues sont concernées : français, portugais du Brésil, chinois, russe, tchèque, polonais et grec. Je suis chargée de la partie russe du projet : constitution des corpus à récupérer, validation et description des néologismes en russe. Je participerai à la caractérisation des tendances actuelles de la néologie en russe contemporain. Dans un premier temps, en me référant aux travaux de Pruvost et Sablayrolles (2016), je propose de centrer mes analyses sur des emprunts hybrides en russe (digital-маркетинг ‘marketing digital’, экс-советник ‘ex-conseiller’), puis de les comparer à leurs équivalents en français. Nous nous interrogeons sur la productivité de la composition hybride dans les deux langues ainsi qu’au statut morphologique des éléments non-autochtones empruntés par le russe (par exemple, экс- ‘ex-’ au sein des néologismes hybrides).

Date de début-date de fin : juin 2015- juin 2018

Intitulé : « L’expression du mouvement dans les corpus spécialisés de STEP »

Les langues répartissent les composantes sémantiques du mouvement, telles que la Manière et la Trajectoire, dans des structures variables (Talmy 2000 ; Slobin 1996). Selon Talmy, les langues appartiennent à des groupes distincts quant à l’expression des informations relatives au déplacement d’une entité (la « Figure ») par rapport à une autre (le « Fond »). Talmy fait une distinction entre langues à satellites et langues à cadrage verbal (ci-après langues-S et langues-V). Les langues-S lexicalisent la Manière dans la racine verbale et expriment la Trajectoire par des satellites (en anglais He ran across) ; les langues-V lexicalisent plutôt la Trajectoire dans le verbe, (en français Il a traversé [en courant, à pied]). Les travaux examinant le statut typologique de différentes langues se sont focalisés pour l’essentiel sur les corpus relevant de la langue générale. Cette étude vise à examiner le statut typologique de l’anglais dans des corpus spécialisés et le comparer au statut typologique de l’anglais langue générale.

Jusqu’à 2015, j’ai principalement travaillé sur l’influence interlinguistique chez des locuteurs bilingues et des apprenants L2 ayant le russe comme leur langue maternelle. A partir de 2015, je me suis lancée dans un projet portant sur le traitement cognitif du langage chez les locuteurs monolingues russophones.

La reconnaissance visuelle des mots apparentés chez des bilingues

Version française

En partenariat avec le Donders Institute for Brain, Cognition and Behaviour, Centre for Cognition (Radboud University Nijmegen, Pays-Bas), je tavaille sur la reconnaissance visuelle des mots apparentés chez des bilingues russes(L1)-anglais(L2) utilisant les alphabets à chevauchement orthographique. C’est un projet interdisciplinaire en sciences du langage, études anglophones, études slaves, psycholinguistique et recherche expérimentale. Ce projet a été financé par deux bourses:
« European Network on word structure in the languages in Europe », http://www.networds-esf.eu/,
et par le RefNet Short visit Grant (homepages.abdn.ac.uk).
Il a conduit à deux présentations aux conférences (EUROSLA 2014 et NetWordS Final conference 2015) et à une publication (2015):
Iakovleva, T., Piasecki, A. and T. Dijkstra (2015). Are you reading what I am reading? The impact of contrasting alphabetic scripts on reading English. In Vito Pirrelli, Claudia Marzi, Marcello Ferro (eds.): Word Structure and Word Usage. Proceedings of the NetWordS Final Conference, Pisa, March 30-April 1, 2015, publié sur http://ceur-ws.org.
En nous appuyant sur le modèle de BIA+ qui prédit l’activation de toutes les langues de l’apprenant lors du traitement de langage (Dijkstra & Van Heuven 2002), nous avons testé l’hypothèse que les temps de réaction nécessaires à la reconnaissance des mots chez les bilingues russes-anglais dépendent de la proportion des lettres de leurs langues respectives renvoyant aux phonèmes similaires. Par exemple, pour le mot anglais ATTACK, deux interprétations phonétiques peuvent être activées chez les bilingues russes-anglais: /atak/ et /atask/ car dans l’alphabet russe la lettre C correspond au phonème /s/. Ce projet pourrait contribuer à la théorie de la lecture chez les bilingues ainsi qu’à l’optimisation de l’enseignement de la L2 en classe de langue.

Version anglaise

This research examines the impact of the cross-linguistic similarity of translation equivalents on word recognition by Russian-English bilinguals, fluent in languages with two different writing systems. Many Russian and English translation equivalents are in part composed of letters that can potentially activate both Russian and English word candidates. Our main assumption is that English-Russian cognates will be recognized more quickly than English control words, due to co-activation and convergence (cognate facilitation effect, Dijkstra et al., 2010). English cognates were divided into three categories depending on the degree of their orthographic-phonological mappings with letters of the Russian alphabet. 37 Russian-English bilingual participants residing in New Zealand and the UK took part in an English lexical decision task. Results confirm cognate facilitation effect which is shown to be modulated by the degree of positive orthographic overlap between Russian and English scripts.

Are morphemes cognitively real? Evidence from processing opaque affixed verbs in Russian

Project carried out in collaboration with Dr Dagmar Divjak, Reader in Slavonic Languages and Linguistics, Director of the Centre for Linguistic Research, University of Sheffield, School of Languages & Cultures, UK.

Short description

Our aim is to challenge the current theoretical perspective on morphological processing without assuming the cognitive reality of morphemes, words or paradigms. Given that Slavic data showing rich systems of prefixation and suffixation may improve the predictive capacity of morphological theory, we focus on data from Russian, by comparing transparent, semi-opaque and totally opaque complex morphological verbs. We seek to establish whether current findings are side-effects of the standard experimental settings. At least three aspects of our approach are innovative: 1) we compare morphological processing of words in isolation, in sentiential contexts and in large chunks of text; 2) we combine visual and auditory stimuli presentation in lexical decision tasks and self paced reading; 3) we combine methods from experimental psychology and corpus linguistics: frequency, transitional probability and probabilities in sentential contexts are included in statistical models.

Thèse

Co-directeurs : M. HICKMANN (CNRS & Université de Paris VIII) et S. VIELLARD (Université Paris Sorbonne – Paris IV), Ecole doctorale « Langage, Cognition, Interaction », Université de Paris VIII.

« Acquisition des langues étrangères et représentation de l’espace : l’expression du mouvement par des locuteurs russophones apprenant l’anglais ou le français »

Disponible sur https://parisdiderot.academia.edu/TatianaIakovleva

La variabilité qui caractérise la représentation du mouvement dans les langues a fait l’objet de nombreux travaux dans une perspective typologique (p.ex. Matsumoto 2003). Il a été montré que cette variabilité influence la manière dont les locuteurs sélectionnent différents types d’informations (Trajectoire, Manière) et la façon dont l’apprenant construit le système cible (Hendriks & Hickmann 2011). L’objectif de cette thèse est d’examiner l’impact de la typologie sur l’acquisition des langues étrangères (français et anglais) en explorant l’hypothèse d’un transfert conceptuel L1 → L2. En nous référant à la distinction proposée par Talmy (2000) entre les langues « à satellites » (qui expriment la Trajectoire en dehors du verbe, p.ex. climb up en anglais) et les langues à « cadrage verbal » (qui expriment cette composante dans le verbe, p.ex. monter en français), nous comparons des productions recueillies à partir de stimuli montrant des mouvements volontaires. La dichotomie entre des langues à « cadrage verbal » les et des langues « à satellites » n’est pas parfaite : par exemple, pour exprimer le mouvement, les locuteurs natifs francophones utilisent des structures qui résultent d’un état ancien constaté au cours de l’évolution diachronique de la langue et ne sont pas conformes au pattern attendu des langues-V (des structures avec le verbe accourir).

Sept groupes ont participé dans l’étude : 3 groupes de locuteurs natifs (russo-, anglo- et francophones) et 4 groupes d’apprenants russophones à deux niveaux de compétence (débutants et plus avancés). Les résultats montrent tout d’abord des différences importantes dans le degré de la variabilité typologique des productions des locuteurs monolingues, soulevant certaines questions concernant les typologies actuellement disponibles (p.ex. l’impossibilité de définir la distance typologique entre les langues en question). Deuxièmement, bien que les idiosyncrasies détectées dans les productions en L2 indiquent certaines difficultés dans l’apprentissage des systèmes cibles (des prépositions et la subordination en français, des verbes en anglais), les résultats montrent l’absence de transferts L1 → L2.

Hendriks, H. & Hickmann, M. (2011). Expressing voluntary motion in a second language: English learners of French. In V. Cook & B. Bassetti (eds.), Language and bilingual Cognition (315-339). New York: Psychology Press.

Matsumoto, Y. (2003). Typologies of lexicalization patterns and event integration: clarifications and reformulations”, dans Sh. Chiba et al. (eds), Empirical and theoretical investigations into language: a Festschrift for Masaru Kajita, Tokyo: Kaitakusha, 403-418

Talmy, L. (2000). Toward a cognitive semantics. Cambridge, MA: MIT Press.

Encadrement de mémoires 2015-2016

Valérie Damour: Master ILTS: Safety of Novel Protein Sources (Insects, Microalgae, Seaweed, Duckweed, and Rapeseed) and Legislative Aspects for Their Application in Food and Feed Production.

Lise Le Moal: Master ILTS: Trust Agreement.

Publications

1. Articles dans des revues à comité de lecture

Iakovleva, T., Piasecki, A. and T. Dijkstra (2015). Are you reading what I am reading? The impact of contrasting alphabetic scripts on reading English. In Vito Pirrelli, Claudia Marzi, Marcello Ferro (eds.): Word Structure and Word Usage. Proceedings of the NetWordS Final Conference, Pisa, March 30-April 1, 2015, publié sur http://ceur-ws.org. full text

Iakovleva, T. (2012). Typological constraints in foreign language acquisition: the expression of motion by advanced Russian learners of English. Langage, Interaction & Acquisition (LIA) 3(2), 231-260. full text

Iakovleva, T. & Hickmann, M. (2012). Contraintes typologiques dans l’acquisition d’une langue étrangère : L’expression du mouvement chez les apprenants russophones du français. Langages, nº188 (4/2012), 41-57. full text

Iakovleva, T. (2004). [‘Les spécificités du langage des hommes et des femmes dans la littérature anglophone’, dans Variations sur le sujet du genre (série Gender Studies), T. Mereško & M. Rabžajeva (éds.), publié en russe], Saint-Pétersbourg : Aleteya, 293-298.

2. Publications en préparation ou en révision

Iakovleva, T. and Dijkstra, T. (en préparation). A tool for cognate stimuli selection: a Russian-English cognate database.

Iakovleva, T. (en révision). Voluntary vertical motion in Russians’ L2 English and L2 French: typology in L2 production.

3. Livres Iakovleva, T. (2013). Représentation de l’espace et acquisition des langues étrangères : l’expression du mouvement par des locuteurs russophones apprenant l’anglais ou le français. Presses Académiques Francophones. full text

4. Manuels

Hickmann, M., Hendriks, H., Demagny, A-C., Engelman, H., Iakovleva, T., Ji Y., Ochsenbauer, A-K. & Soroli, E. (2011). La représentation de l’espace : études expérimentales et translinguistiques : manuel de codage; 2 volumes. Laboratoire Structures Formelles du langage, CNRS & Université de Paris VIII.

Communications

1. Communications par voie d’affiches dans des colloques internationaux

Iakovleva T., Piasecki, A. and Dijkstra, T. (2015). Are you reading what I am reading? The impact of contrasting alphabetic scripts on reading English, the Final NetWordS Conference: “Word Knowledge and Word Usage: Representations and Processes in the Mental Lexicon”, Scuola Normale Superiore Pise, Italie, 30 mars-1er avril 2015.

Iakovleva T. & Dijkstra T. (2014). How orthographic overlap in script affects cognate recognition in Russian-English bilinguals, EUROSLA, University of York, 3-6 septembre.

Iakovleva T. (2013). Space representation and instructed SLA: motion conceptualization by adult Russian speakers learning English and French at two proficiency levels, EUROSLA 2013, Amsterdam, 28-31 août.

Iakovleva T. (2013). Space representation and second language acquisition: The expression of movement by adult Russian speakers learning English and French, the First IAAP School on Applied Cognitive Research, Paris, 8 avril.

2. Conférences invitées

Iakovleva T. (2015). RT methodology and design. Département des études slaves, Université de Sheffield, 27 janvier. Iakovleva T. (2015). Motion and conceptualization in Russian L2 learners. Département des études slaves, Université de Sheffield, 27 janvier. Iakovleva T. (2013). Instructed Second Language Acquisition and the Domain of Motion. Conférence invitée, Donders Centre for Cognition (DCC), Radboud University Nijmegen, Pays-Bas, 21 octobre.

3. Communications orales dans des colloques internationaux

Iakovleva T. (2012). Typological constraints in foreign language acquisition: the expression of motion by advanced Russian learners of English and French, AATSEEL: 2012 Annual conference of American Association of Teachers of Slavic and East European Languages, Seattle, 5-8 janvier.

Iakovleva T. (2011). Typological constraints in foreign language acquisition: the expression of motion by advanced Russian learners of English, EUROSLA 2011: 21st Annual Conference of the European Second Language Association, Stockholm, 7-10 septembre.

Iakovleva T., Hickmann M & Hendriks H. (2011). Motion events in Russian, English and French: implications for second language acquisition, IprA: 12th International Pragmatics Conference, Manchester, 3-8 juillet.

Iakovleva T. (2011). The expression of voluntary motion in contemporary Russian; typological issues and implications for Second Language Acquisition, AFLiCo IV: Fourth International Conference of the French Cognitive Linguistics Association. Lyon, 24-27 mai.

Iakovleva T. & Hickmann M. (2011). Contraintes typologiques dans l’acquisition d’une langue étrangère : l’expression du mouvement chez les apprenants russophones du français, Colloque franco-serbe : L’expression de l’espace et du temps en français : quelles formes pour quel sens, Belgrade, 23 mars.

Engemann H., Hendriks H., Hickmann M. & Iakovleva T. (2010). Expressing caused motion in English and French: Evidence for typological constraints during first, second and bilingual language acquisition by children and adults, 3rd UK Cognitive Linguistics Conference, University of Hertfordshire, Hertfordshire, 6 juillet.

Hickmann M., Hendriks H., Soroli E., Iakovleva T. & Ji Y. (2010). Space and language typology: does one shoe fit all? Colloque international : Space and Time across Languages, Disciplines and Cultures, Cambridge, 8 – 10 avril.

Hendriks H., Hickmann M., Demagny A.-C., Engemann H. & Iakovleva T. (2010). Lexicalization and Grammaticalization in the Verb and the Verbal Network: First Language Acquisition. Colloque International : Grammaticalization and Language Acquisition, Paris, 25 – 26 mars.

4. Communications dans des séminaires en France

Iakovleva T. (2014). Chevauchement orthographique dans l’écriture et la reconnaissance des congénères interlinguaux, CNRS, laboratoire SFL, Paris, 13 octobre.

Iakovleva T. (2013). La théorie de l’Ambiguïté Structurelle et l’acquisition des langues étrangères. Séminaire des doctorants, CNRS, Laboratoire SFL, Paris, 9 janvier.

Iakovleva T. (2012). Le codage du mouvement par des locuteurs russophones monolingues dans la perspective de la Sémantique de la Conceptualisation. Séminaire mutualisé de linguistique formelle russe (Université Paris Sorbonne - Paris IV – Inalco –Paris VII), Paris, 21 novembre.

Iakovleva T. (2010). L’expression conjointe de la Manière et de la Trajectoire du mouvement dans le verbe comme patron prédominant typologique en russe moderne, « Fédération Universaux et typologie », Atelier sur la préfixation sous la direction de D. Paillard, CNRS-Université Paris-Diderot Paris VII, 3 décembre.

Iakovleva T. (2010). Représentation de l’espace et acquisition des langues étrangères, l’expression du mouvement par des locuteurs russophones apprenant l’anglais ou le français, papier présenté à la Journée Doctorale, Sorbonne IV, Paris, 20 novembre.

Iakovleva T. (2010). Représentation de l’espace et acquisition des langues étrangères, l’expression du mouvement par des locuteurs russophones apprenant l’anglais ou le français, Séminaire à l’UMR 7023, Paris, 15 novembre.

Responsabilités pédagogiques

Septembre 2015 à ce jour : coordinatrice pédagogique du Suivi Personnalisé En Ligne pour les Langues au sein du CRL (Centre de Ressources en Langues, http://www.crl.univ-paris-diderot.fr/doku.php) de l’Université Paris-Diderot

Formation

2008–2012, Doctorat en Sciences du Langage, mention « très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité».

Co-directeurs : M. HICKMANN (CNRS & Université de Paris VIII) et S. VIELLARD (Université Paris Sorbonne – Paris IV), Ecole doctorale « Langage, Cognition, Interaction », Université de Paris VIII. Intitulé de la thèse : « Acquisition des langues étrangères et représentation de l’espace : l’expression du mouvement par des locuteurs russophones apprenant l’anglais ou le français »

2004–2006, DEA (Master 2 Recherche) en Sémantique Formelle (Sciences du Langage), Paris VIII, mention « bien »

Directeur : Prof. Brenda LACA. Intitulé du mémoire : « Aspect et pluralité d’événements : une étude comparée des langues slaves et des langues romanes »

1998–2003, Licence et Master, Université Pédagogique d’Etat de Russie Hertsen, mention « Excellent » Spécialisation : professeur d’anglais et d’allemand ; approches interculturelles et études du genre.

Affectations

Expérience professionnelle dans l’enseignement de l’anglais

2009-2013, Enseignante d’anglais, anglais de spécialité, LANSAD (55hx3 = 165h), Ecole Doctorale de l’Ecole Polytechnique. Cours intensifs qui accompagnent des doctorants dans la présentation, en anglais, de leurs travaux de recherche à des conférences et des colloques internationaux. Un accent particulier a été mis sur la phonétique (règles de lecture, prosodie, méthodes de travail en autonomie). Les participants effectuaient des présentations d’entraînement et puis participent à une conférence simulée où ils présentaient leur recherche et répondent aux questions des experts dans leurs domaines respectifs (physique, chimie, informatique, économie, mathématique). Les conférences étaient filmées afin de permettre aux étudiants de pouvoir s’auto-observer dans le contexte d’une présentation.

2006–2007, Chargée de cours d’anglais (96h), Sorbonne Nouvelle - Paris III. Etudiants en Licence 1 : « Constitution des résumés en anglais» et en Master 2R : « Préparation des exposés oraux scientifiques en anglais ». Ces cours hybrides comprenaient trois séances de cours en présentiel et du travail effectué via les TIC.

Expérience dans l’enseignement de l’acquisition et de la didactique

2011-2012, ATER en acquisition des langues/plurilinguisme, (96h), Université Paris VIII, Département « Sciences du Langage ».

Cours «Communication exolingue et situations plurilingues » (Master), « Expression de l’espace » (Licence 3), « Acquisition du temps et de l’espace » (Master).

Le cours « Communication exolingue et situations plurilingues » avait pour thème l’analyse des situations et des politiques linguistiques de certaines sociétés multilingues (Europe , Canada, USA), ainsi que des situations de communication entre des locuteurs natifs et non natifs. Ce cours avait pour objectif, entre autres, de fournir aux étudiants des outils de présentation du travail académique – ce travail portait à la fois sur l’anglais académique (principalement la lecture et l’interprétation des articles/extraits des chapitres) et sur le français académique (présentation des exposés scientifiques).

Les cours « Expression du temps et de l’espace » (ETE) et « Acquisition du temps et de l’espace » (ATE). L’objectif des deux cours consistait à familiariser des étudiants avec des moyens linguistiques et conceptuels relatifs à la description des relations spatiales disponibles dans des langues du monde et de mettre en lumière des théories et des modèles existants du bilinguisme et de l’acquisition des langues étrangères.

2008-2009, ATER en didactique des langues, (96h), Université Paris VIII, Département « Sciences du Langage ».

Cours « Acquisition des langues et auto-observation » (Licence et Master). Ce cours avait pour thème l’analyse de la méthodologie de l’enseignement et l’apprentissage des langues étrangères (au niveau débutant).

Autres expériences professionnelles

2014-2015, Professeur de russe, à l’Ecole des Hautes Etudes Politiques, formateur des adultes en russe, ASUR Conseil et Formation

2011-2012, ATER en enseignement du russe, 96h, Université Paris VIII, Département « Etudes Slaves ».

2011, Enseignante de russe, 20h, à l’Ecole des Hautes Etudes Politiques

2009-2011, Lectrice de russe, 500h, Université Paris X Ouest Nanterre La Défense.

user/tatiana_iakovleva.txt · Dernière modification: 2017/02/06 10:05 par Tatiana Iakovleva

Outils de la page